I will be back (►JongKey◄) By Aisu

                       

Quelques années auparavant :

Key : «  on restera toujours ensemble, hein Jong ?  »

Jong: «Oui c’est promis Key! on se separera jamais ! »

 

Aujourd’hui :

>PDV de Jonghyun <

Cette heure de cours est vraiment longue…

J’entends mais je n’écoute pas… mes yeux sont rivés sur toi. Je ne peux pas détacher mon regard de ta personne. Tu es si loin de moi. Je vais devoir te dire adieu… je ne peux pas m’y résoudre. Tu vas partir. Tu m’abandonnes sans même m’avoir laissé le temps de te dire « je t’aime » ... je voudrais te retenir, te forcer à rester à mes côtés. Je devrais sans doute le faire, mais je ne suis pas assez égoïste pour cela... je veux seulement que tu sois heureux. Si tu l’es alors, je pourrais supporter cette peine, cette solitude, … ce malheur.

 

>PDV de Key <

Qu’est-ce que je fais là ? Je devrais être chez moi, à préparer mes valises. Ma tête me dit de partir mais mon cœur souffre a cette idée… je ne veux pas m’en aller. Je voudrais rester à tes côtés à jamais. Sans vraiment comprendre pourquoi, j’attends que tu me retiennes. Empêche moi de partir !... j’aimerais me retourner et te surprendre en train de me regarder… je tente ma chance. Je tourne ma tête doucement. Des visages concentrés défilent devant mes yeux. Je te vois. A ma grande surprise, tes magnifiques yeux noisette sont posés sur moi. Tu me fixes longuement. Je sens mes joues devenirs chaudes.je rougis…  tu as l’air perdu dans tes pensées... Je te lance un sourire qui te fait revenir à toi-même, mais tu évites mon regard. Mon sourire n’est pas rendu.

La sonnerie retentie... je range mes affaires et sors du cours.

Tu me passes devant en courant… tu m’ignores toujours…

Depuis 3 jours tu m’ignores. Je pars dans 2 jours… j’imaginais un autre genre d’adieu…

 

3 jours plus tôt

>PDV de Jonghyun <

Le réveil sonne… c’est décidé. Aujourd’hui, je me lance. Je me sens bien. Je me lève, me prépare, et part au lycée, déterminé. Peu importe comment se terminera cette journée, je serais forcement bien. Je me sentirais léger et rien ne me tracassera par la suite. J’atteints mon point d’arrivée sans peine, sans trainer les pieds une seule foi, aussi étonnant soit-il.

Je suis prêt …

 

>PDV de Key <

Non… le voilà déjà… il est en avance… pourquoi est-il déjà là ? Il a l’air heureux d’être là … c’est bizarre… il continue d’avancer vers moi. Il se jette à mon cou en souriant… Les autres nous regardent… il me serre fort contre lui… mon cœur s’emballe… j’ai envie de pleurer… pourquoi est-il comme ça ? Pourquoi aujourd’hui ?

>Fin PDV de Key <

Jonghyun s’avançait d’un pas déterminé vers Key, prêt à lui avouer ses sentiments a son égard. Il se jeta alors en souriant au cou de cette personne qu’il aimait plus que tout au monde, blottissant sa tête contre celle de Key.

Jonghyun : « je dois te parler » fit-il à l’oreille de son ami

Key : «  je dois aussi te dire quelque chose »

Jonghyun : « Key je ... je t’…. »

Jonghyun se vit coupé la parole par Key :

Key : « pardon !! » dit-il

Jonghyun : « quoi ? »

Key : « je... j’ai brisé notre promesse… »

Jonghyun : « hein ?? » fit-il, toujours en tenant Key dans ses bras.

Key : « Jong…je… je m’en vais… dans 5 jours… on … on ne peut pas rester ensemble pour toujours »

Jonghyun : «  que… quoi ? »

Jonghyun interrompit son câlin. Il choppa Key fermement par les épaules en le secouant au rythme de ses paroles :

Jonghyun : « QUOI ??! Qu … qu’est-ce que tu dis ??? Tu … tu PARS ??! Tu te fou de moi ?? Où ?? Pourquoi ???! »

Key : « en France. Mes parents sont déjà là-bas… ils veulent y rester… je suis désolé Jong… » Key avait sangloté en disant ces derniers mots.

Jonghyun desserra son emprise des épaules de Key. Des larmes lui montaient aux yeux… avant qu’elles aient eu le temps de tomber sur sa joue, il partit en silence, les yeux dans le vide.

 

3 jours suivirent et Jonghyun n’adressa pas une foi la parole à Key. Il changea même de place en cours, voulant éviter de lui parler, mais s’installant au fond des salles pour pouvoir le regarder. Il ne restait plus que 2 jours avant le départ de Key pour Paris.

 

 

La sonnerie retentissait, annonçant la fin du cours. Les élèves et le professeur rangèrent leurs affaires et partirent. Key et Jonghyun étaient les derniers. Jonghyun se dépêcha de partir et passa en courant près de Key, essayant difficilement de l’ignorer


>PDV de Key <

La sonnerie retentie... je range mes affaires et sors du cours.

Tu me passes devant en courant… tu m’ignores toujours…

Depuis 3 jours tu m’ignores. Je pars dans 2 jours… j’imaginais un autre genre d’adieu…

… j’aimerais savoir ce que tu allais me dire, juste avant que je ne t’annonce mon départ.  Je ne supporte plus ce silence...

Dis-moi de rester Jonghyun !!

>Fin PDV de Key <

 

Sans s’en rendre compte, Key avait accouru vers Jonghyun et lui avait chopé le bras, le stoppant violemment dans sa course. Les deux se faisaient face. Key tenait toujours le bras de Jonghyun entre ses doigts. Les deux amis se regardèrent quelques instants les yeux dans les yeux

 

>PDV de Key <

Tu me fais enfin face… je ne sais pas ce qu’il s’est passé… la haine et l’envie de t’entendre me parler m’ont submergées… 3 jours que je ne t’ai pas vu de si près… Tu me regardes… Nous avons grandis ensemble, je pensais te connaître parfaitement, mais je n’avais encore jamais vu ce regard-là... j’aimerais savoir ce que tu penses, ce que tu ressens… je lâche délicatement ton bras… tu le laisse aller. Tu me regarde toujours avec ce même regard… tu ne t’enfuis pas. J’en suis heureux. Je te souris nerveusement et regarde par terre…

 

 

>PDV de Jonghyun <

tu me tiens fermement le bras… je suis heureux que tu sois si près de moi… tu m’as tant manqué… je suis heureux mais aussi énervé… je ne peux plus t’ignorer… tu me fais souffrir si tu savais… Je meurs d’envie de te prendre dans mes bras… tu lâche doucement mon bras… nous n’avons plus de contact… je n’aime pas ça… je sens que j’éclate ……

 Tu es contre moi. Ma main est posée sur a tête, la tenant contre mon torse… écoute… tu entends ? Les battements de mon cœur… ils sont rapides… à cause de toi… de mon amour pour toi…

>fin PDV de Jonghyun <

Jonghyun tenait  fermement Key contre son torse

Key : « J…Jong ? » fit-il, étonné par l’acte inattendu de Jonghyun

Jonghyun : « ne gâche pas tout… s’il te plait, ne dit rien… »

>PDV de Key <

Tu me serres contre toi… j’aimerais que le temps s’arrête… j’appréhende chaque seconde, craignant qu’elle mette terme à cette tendresse. J’écoute les battements de ton cœur … ils sont rapides… est-ce parce-que tu as couru ? Certainement… ton cœur ne s’emballerait surement pas autant au contact de nos corps… le mien si… en ce moment même il bat a la chamade par ta faute… à cause de mon amour pour toi… tu m’as demandé de ne pas parler… De toute façon je n’aurais pas su quoi dire… je profite simplement de cet instant qui, de tout façon, sera trop court.

>fin PDV Key <

Key passa doucement mais surement ses mains autours de la taille de Jonghyun et le serra de toute ses forces, ce qui arracha un sourire à Jonghyun.

Ce dernier desserra Key d’entre ses bras et ils se regardèrent les yeux dans les yeux

Jong : «  key, ... Je …. Ce que je voulais te dire il y a 3 jours… c’était que je… je t’aime Key ! Je t’aime … mais pas comme un ami… je… je voulais plus de toi qu’une simple et belle amitié »

Key regardais Jonghyun et si mit a sanglotait :

Key : «  ne… ne m’ignore plus JAMAIS, Kim Jonghyun !!! »

Des larmes se frayèrent un chemin sur les joues de Key pour atterrir sur ses lèvres. Jonghyun les fit disparaître d’un doux baiser

>PDV de Jonghyun <

Key…  je ne t’ignorerais plus, alors, s’il te plait… s'il te plait Key, ne pleurs pas...ne pleurs plus... je ne veux pas que tu souffres… finalement, sans le vouloir, j’ai étais égoïste au plus haut point… je n’ai pas réfléchis avant de t’ignorer… je n’ai pas pensé à ce que tu pouvais ressentir, même en tant qu’ami… je m’inventais des excuses pour ne pas souffire…  je me protégeais moi-même de toi …

Tes larmes atteignent tes douce lèvres… je les effleure de mon pouce puis approche mon visage du tiens… je ferme les yeux… Nos lèvres se rencontrent… a ma grande surprise, tu ne me repousse pas. Tu poses même tes mains dans mon dos, me ramenant  vers toi. Je pose ma main dans ta nuque pour approfondir notre baiser… je force le passage de ma langue dans ta bouche. Cette première danse avec la tienne… je ne suis pas étonné du gout sucré que tu as… on ne voudrait jamais s’arrêter de t’embrasser…

A bout de souffle, je mets un terme à notre échange, aussi court soit-il.

>fin PDV de Jonghyun <

Key : «  je t’aime… Jong »

Jonghyun : « Key…»

Key emmena Jonghyun chez lui, ce dernier prévenant ses parents qu’ils devaient réviser et qu’il dormirait chez son ami. Les deux mangèrent devant un film, se lançant réciproquement  des regards furtifs de désirs.

Quand le film toucha à sa fin, les deux allèrent se coucher. Key n’appréhenda pas le moins du monde puisqu’ils avaient déjà dormis ensemble, jusqu’à ce qu’il se rende compte que cette nuit allait être leur première nuit en tant que couple et peut-être même leur dernière…

Aucun des deux n’avait déjà eu de petits ou petites amis. Jonghyun était cependant calme, pas stressé pour le moins du monde. Il était avec Key, voilà la seule chose qui lui importait et dont il était capable de penser… sinon cela, rien d’autre ne passait déranger son esprit.

Les deux entrèrent dans la chambre de Key. Celle-ci était pleine de cartons posés à la place des meubles qu’il y avait autrefois… Jonghyun entra et scruta chaque recoin de la pièce… rien, il n’y avait plus rien. Même la photo de lui et son amant plus jeune n’était plus là. Seul le lit était là. Jong s’asseya dessus pendant que Key alla chercher un deuxième oreiller dans le salon pour son petit-ami.  Un carton l’interpella. Sur celui-ci, seul un cœur était dessiné. Jong reconnu sans difficulté le cœur mal fait de son amoureux. Il souria. Mais ce carton attisait sa curiosité. Sans gêne, il approcha le carton et l’ouvrit. A sa grande surprise, en ouvrant le carton, tout ce qui était dedans se rapportait à eux. Des photos d’eux, l’ « album photos de l’amitié » (qu’ils avaient créé ensemble pour, comme disait autrefois  Jong, « ne jamais mélanger leur amitié unique à celui des autres »), et… un carnet… ? Jong n’en avait aucun souvenir… il le prit l’ouvrit a la dernière page utilisée et y remarqua l’écriture de Key. Jonghyun se mit à lire «  j’aimerais qu’il me retienne. Qu’il me dise de ne pas partir, même si je sais que ce serait impossible… je l’aime du plus profond de mon être… »

Jonghyun s’arrêta de lire et se rendit a une autre page... il y avait une date : 7/09/2004 … c’était il y a 8 ans… Jong et Key avaient donc…10 ans… Jonghyun se mit à Lire « aujourd’hui, je crois bien que je suis tombé amoureux de lui. Donc, pour être sûr qu’il ne me laisse jamais, je nous ai fait promettre de toujours …  »

Jonghyun entendit des pas dans le couloir. Il ferma rapidement le bouquin et le rangea dans le carton, repoussant ce dernier à sa place initiale.

Key : «  tiens, ton coussin »

Jonghyun attrapa au vol le coussin que lui avait lancé Key.

Jonghyun : «  merci.. »

Key se mit au lit… Jonghyun n’avait pas pu  finir la phrase que Key avait écrite... cela piquait sa curiosité… Key l’aimait déjà depuis tout ce temps ??! Jonghyun n’avait qu’une envie : prendre ce carnet et le lire de fond en comble. Il voulait tout savoir… mais il était tard, et Key n’aurait pas accepté qu’il fouille dans ses affaires personnelles… surtout ce genre de chose, où Key se dévoilait entièrement. Jonghyun était toujours assis sur le lit. Key tapota sa main près de lui :

Key : «  tu viens Jong ? »

Jonghyun regarda Key et lui souria en guise de réponse. Il se déshabilla, gardant comme seul tissu son boxer puis souleva la couverture et se glissa dedans, jetant un dernier coup d’œil au cœur qui monopolisait sa vue…

Les deux garçons se faisaient face. Key était devenu rouge à la vue de son petit ami presque nu… ce n’était pas la première foi qu’il le voyait ainsi, il l’avait même déjà vu nu, mais jamais dans ces circonstances…

Jong: « key … c… ca va?? »

Key: « o… Oui, oui … »

Jong ricana

Key : «  qu’…quoi? »

Jonghyun : « est-ce que par hasard...tu… tu es… GENER ?? »

Jonghyun pouffa de rire de plus belle. Key cacha sa tête sous la couette

Key : «  oh ! ça va hein, pas la peine de rire !!!!  »

Key faisait la moue sous la couette

> PDV de Jonghyun <

Tu es mignon… tu es gêner alors que ce n’est pas la première fois que je suis si dévêtu. Nous avons même déjà dormis ensemble… après 11 ans de grande amitié, ce n’est pas anormal. Je me moque de toi, ce qui te fait râler. Ce que tu ne sais pas, c’est que mon rire est en fait la conséquence de mon stress … je suis tendu, et gêner, moi aussi. Je ne sais pas du tout quoi faire, je ne sais pas si je dois te prendre dans mes bras pour dormir, ou si je dois me comporter comme avant. Tu as enfouis ton visage sous la couette. Je m’arrête de rire à cette action mais garde un sourire. Je remonte la couette assez haute pour qu’elle recouvre tout mon corps. Je suis sous la couette avec toi. Je ne sais pas si tu as remarqué … tes yeux sont couvert par tes mains. Tu es si craquant… Je passe ma main dans tes cheveux. Tu enlèves une de tes main de tes yeux et me prend la mienne. Nos regard se croisent, tu me souris… tu es magnifique… rayonnant… tu es la personne que j’aime le plus au monde, et je t’aimerais a jamais, quoi qu’il arrive, jamais je n’oublierais ce sourire que j’aime tant, ce sourire qui m’est si important, ce sourire qui me rend heureux au plus haut point. Quelques milliers de kilomètres ne pourront jamais  vraiment m’éloigner de toi, alors, peu importe ce qu’il advient, que tu partes ou non, ton sourire me guidera jusqu’à toi et je te rejoindrais. Je te caresse la joue, ta main tiens toujours la mienne. Elles dansent ensemble sur ta peau si douce. Nous nous regardons toujours les yeux dans les yeux… tu te glisses délicatement vers moi. Tes mains sont derrière mon dos, tes doux bras entourant mon corps, ta tête est contre mon torse.je pose doucement mon menton contre le haut de ta tête, je t’enlace à mon tour, serrant ton corps contre moi encore plus. J’aime cette sensation… comme si tout avait disparu. Un moment unique, privilégié. Comme dans rêve. C’est un sentiment indescriptible. Je pourrais rester ainsi pendant des heures sans ressentir le moindre autre besoin que de te sentir contre moi.

Nous restons ainsi quelques minutes, puis tu mets un terme à ce moment si magique pour moi : tu décale ta tête de mon torse et lève les yeux vers moi. Je te regarde et te souris. Tu te glisses plus haut vers mon visage et m’embrasse passionnément. Tes mains sont toujours dans mon dos mais tu les remontes jusqu’à mes omoplates. ►Je glisse les miennes sur tes hanches. Nos langues dansent toujours. Au contact de mes mains sur tes hanches, tu émets un léger gémissement et frotte ton membre contre le mien. Je pose alors mes mains sur tes fesses fermes et bien ronde et recommence avec toi ce même mouvement mais plus approfondit, m’arrachant un léger cri de plaisir. Nos membres grandissent, laissant échapper un nouveau cri de plaisir, plus intense. Je commence à trembler… mais pas d’excitation… j’appréhende… je ne sais pas comment m’y prendre. Est-ce que ça va être douloureux pour toi? Y-a-t-il une façon de faire que j’ignore ? Mon excitation disparait au fur et à mesure des questions que je me pose. Tu le remarques …

Key : « ca va pas ? »

Jonghyun : «  si , ca va… c’est juste que… »

Key : « moi aussi… »

Jonghyun : «  hein ? »

Key : «  moi aussi… j’ai peur »

Jonghyun : «  que… comment… »

Key : «  je te connais… je sais ce que tu ressens quand tu me regardes comme ça… »

Jonghyun : « je… je ne sais vraiment pas comment… et si tu avais mal ?... j'veux pas que tu souffres Key … »

Key : «  vas-y Jong. J’ai confiance en toi, si j’ai mal, je te le ferais savoir »

Tu approches tes lèvres des miennes et m’embrasse tendrement. Puis tu survole mon torse de tes doigts, ce qui me fait frissonner. Tes doigts se stoppent au niveau de mon membre, ce qui me procure assez de plaisir pour que mon membre se redresse.

Key : «  laisse toi aller Jong… »

Je t’écoute, je me laisse aller. J’enlève ton boxer doucement, suivis du mien. Je me mets à califourchon sur toi. Nos membres sont collés l’un à l’autre, augmentant notre désir. Tu te cambre. J’en profite pour retenir ton corps : je passe ma main dans le creux que ton dos cambré laisse entre toi et le lit et te relève. Tu es assis. Je t’embrasse. Je te désir au plus haut point. J’ai rêvé de cet instant des milliers de fois sans jamais penser que ça aurait pu arriver…. Les circonstances ne sont pas comme dans mes rêves… mais la douceur de ton corps, de ta peau, de tes cheveux, le gout sucré de tes lèvres, la chaleur que tu dégages, même dans mes rêves les plus fous, tout cela n’était pas aussi apaisant. Te sentir ainsi contre moi est un sentiment indescriptible … Je t’aime comme un fou.

Jonghyun : «  tu es prêt ? »

Tu me souris en guise de « oui ». Je m’écarte de toi, attrape tes hanches et te soulève juste assez pour pouvoir entrer en toi. Je force délicatement le passage…


> PDV de Key <

Tu me demandes si je suis prêt … je te souris simplement… je suis prêt.

Tu attrapes mes hanches si délicatement… tes mains sont si douces… tu entre en moi. Tu ne presse rien, tu prends ton temps, évitant de me blesser. Tu es presque totalement en moi, mais les dernières insistances me font souffrir… J’extériorise involontairement ma douleur : je ferme les yeux et te le dit

Key : « je… j’ai mal »


> PDV de Jonghyun <

Je pénètre presque totalement en toi, mais je culpabilise de te faire du mal. Je m’arrête. Je commence à sortir de toi mais tu m’en empêche, me serrant contre toi

Jonghyun : «  Key… je, je ne veux pas te faire de mal, arrête ! »

Mais tu poses tes deux mains sur mes fesses et pousse cette partie de mon corps contre toi. Je suis en toi.

Jonghyun : «  KEY !! »

Key : « a…aaaah ! J...Jong… »

Tu souffres. Une larme coule sur ta joue. Je veux me dégager de toi mais tes mains me retiennent toujours. Tu es plus fort que je ne le pensais

Key : «  tout vas bien, Jong… vas-y »

Je m’en veux… mais tu as l’air prêt… avant de commencer, je lèche ta larme, te laissant le temps de t’habituer un peu plus à la douleur. Tes mains remontent dans mon dos. Je commence des va et viens lents et légers. Je veux à tout prix éviter que tu ne souffres trop.

Tu plantes tes ongles dans la peau de mon dos. J’aimerais souffrir à ta place. Mais tes gémissements de douleurs se transforment déjà en cris de plaisir lorsque je touche ta prostate. Je gémis à mon tour de plaisir. Je continue mes coups de hanches. Ils s’accentuent avec le plaisir. Les sont plus rapide et plus secs. Je t’embrasse dans le coups en continuant mes coups de hanches. Je sens que c’est la fin. Je stoppe mes coups de hanches sans sortir de ton intimité. ◄ Ton corps brille sous le mien. Ton visage fatigué me regarde et me souris. Je m’effondre sur toi de fatigue, te prenant dans mes bras. Je suis toujours sur toi, mon oreille contre ton cœur. J’écoute les battements de ton cœur… j’entends que tu me parles mais je ne distingue pas tes mots…

>fin PDV de Jonghyun <

Key : « je t’aime…Jong »

 

Quelques heures après, les deux amoureux dormaient paisiblement mais leurs corps s’étaient séparés durant leur sommeil, quand Jonghyun se réveilla doucement… Il sentait des tremblements et trimbala sont regard vers Key. Celui-ci frissonnait de froid. Jonghyun s’installa sur son côté droit, face au dos de Key et le pris dans ses bras, espérant le réchauffer. Il se rendormit.

 

A son réveil, Key dormait comme un bébé. Il était 10h00 du matin, les cours avaient commencé, il avait oublié de mettre son réveil. Tant pis. Il se leva et se dirigea vers le carton où le cœur était dessiné et sortit le carnet qui attisait la curiosité de Jonghyun la veille, ainsi qu’un stylo bille. Il s’installa sur le lit et se mit à écrire…

A côté, Jonghyun souriait dans son sommeil

 

 

12h00

Jonghyun se réveilla et descendit à la cuisine, vide de meuble, comme toutes les autres pièces.  Il vit Key assis sur une chaise lisant un magazine. Il se dirigea vers lui et l’enlaça aussi fort qu’il le pouvait. Les deux souriaient à cet acte.

Key : «  tu as faim ? »

Jonghyun : « hm… Non, j’ai tout ce dont j’ai vraiment besoin en ce moment même »

Jonghyun serra plus fort Key

Key : « il faut aller en cours cette aprèm. J’ai quelques papiers à faire pour… »

Jonghyun desserra son étreinte et se dirigea vers la chambre sans laisser à Key de finir sa phrase. Il ne voulait pas entendre la raison pour laquelle Key devait se rendre au lycée. Il ne la connaissait que trop bien. Les deux amants partirent quelques instants après pour le lycée

Ils se déplaçaient mains dans la main mais ne parlaient pas. Le silence était lourd mais aucun d’eux n’osait le briser

 

> PDV de Key <

Jong… tu me tiens la main fermement. Je te regarde du coin de l’œil. Tu es concentré sur le chemin qui nous mène là où il n’y a toujours eu que nous deux, jamais personne d’autre. Ton regard est le même que celui d’hier. Celui que je ne connais pas, celui dont j’aimerais connaître la signification. J’aimerais briser ce lourd silence, mais je ne sais pas quoi te dire.

Je rêve de te dire que ce n’est pas pour mon départ que j’ai besoin d’aller au lycée, je rêve de te sauter au cou et te dire que je ne pars pas, que je reste à tes cotés et que j’y resterais a jamais. Mais c’est impossible. Tu le sais n’est-ce pas ? Est-ce pour ça que tu ne me demande pas de rester ? Souffres-tu autant que moi ? J’ai envie de pleurer… Nous arrivons au lycée. Dois-je te lâcher la main ?... Comme si tu m’avais entendu, tu me la serre plus fort. Alors moi aussi, je serre la tienne. Tu tournes ton regard vers moi et me souris. Dans la grande cours du bâtiment, tous les élèves nous regardent. Nos regards croisent les leurs comme si de rien était. Malgré leurs pensées surement pas catholiques, nous avançons toujours main dans la main. Je remarque une dame. Je l’ai déjà vue quelque part… elle nous sourit… Nous arrivons enfin devant la salle de cours… ce n’est pas là que je dois me rendre…

>fin PDV de Key<

Key : «  il faut que j’aille au secrétariat… »

Jonghyun : «  je sais… tu me rejoins en cours après? »

Key : «  évidemment »

Jonghyun pris le visage de Key entre ses mains et l’embrassa.

Jonghyun : «  vas-y »

Key lui souria et partit en direction de l’administration Jonghyun le regardait partir. Quand il ne l’eut plus en vue, il frappa à la porte de son cours et y entra.

De son côté, Key arriva devant la porte du secrétariat il toqua et entra

>PDV de Key<

La porte du secrétariat est fermée. Je toque. Quelqu’un me dit d’entrer. Et merde, ils ne pouvaient pas être absents eux?! J’entre. Mon cœur bat vite.

Key : « bonjour… je viens pour les derniers papiers à remplir pour… pour mon… mon… déménagement… »

Dame 1 : «  quel est ton nom ? »

Key : « Kim Kibum madame »

Dame2 : «  AH !c’est toi le chanceux qui va en France ?? »

Homme 1 : «  en France ?? Quelle chance !! Ce pays à la plus belle ville du monde ! Paris. C’est la ville du romantisme ! Génial pour rencontrer quelqu’un ! En plus les Françaises sont vraiment belles ! Tu nous enverras des cartes ! Haha »

 

Chanceux ? Est-ce vraiment le terme qu’ils ont employé ? Quelle chance y’a-t-il a quitté la personne que vous aimez pour une ville romantique ?… l’ironie par excellence. Je n’y ai encore pas mis un pied que je déteste déjà ce pays. Allez-y à ma place si vous aimez tant ce pays !! Je passe mon tour ! Je veux rester !... je sens que je vais pleurer… mon cœur loupe un battement sur deux. Il me fait mal. Ma gorge se serre, je ne sais plus déglutir

 

Dame1 : « tiens, rempli ce papier, si tu pourrais aussi donner ta nouvelle adresse pour qu’on puisse t’envoyer les documents nécessaires pour l’école la bas »

Key : «  oui, je vous la note »

Homme1 : « pourquoi tu dois aller là-bas ? »

Key : «  mes parents qui y sont partis en vacance, et ils y restent »

Homme1 : « ha, j’aurais aimé avoir tes parents »

Ai-je bien entendu ? Il quoi ? Il aurait aimé avoir mes parents ?? Ces deux personnes les plus égoïstes que je connaisse ? Il ne se rend pas compte… il ne doit pas vraiment savoir ce que je ressens. Il ferait mieux de se taire si c’est pour dire ce genre de connerie. J’ai envie de lui en foutre une. Mais putain … MAIS PREND LES MES PARENTS !!!!! J’TE LES DONNE MOI ! Mais laisse-moi rester ici prés de celui que j’aime !!! Il n’est pas français mais c’est bel et bien la plus belle des personnes que je connaisse !!!! Voilà, je pleurs. Mais larmes sont trop nombreuses pour rester dans mes yeux. Elles tombent toutes sans s’arrêter ! Elles se suivent sans pause. J’ai beaux essuyer mes yeux, elle tombe infiniment… le papier que je rempli est mouillé. Je sens une main sur mon épaule. Je relève la tête. La première dame s’est mise devant moi lorsque j’ai commencé à pleurer. Elle me lance un sourire d’encouragement

Je lui rends les papiers et m’en vais. L’homme me dit quelque chose mais je n’écoute pas. Je n’entends que ce que me dit cette gentille dame : « la destinée réunis toujours les personnes qui sont faites pour être ensemble »

En y repensant, je crois bien que c’est elle que j’ai croisée tout à l’heure… lorsque nous sommes arrivés avec Jong, c’est la seule personne qui nous a sourie. Je continue mon chemin. Je me rends en cours, retrouver celui que j’aime… mais… mais, je n’y arrive pas…. le couloir est trop long. Il s’étend à chaque pas que je fais. Mes larmes sont de plus en plus nombreuses. Je veux rejoindre celui que j’aime… laissez-moi y arriver… laissez-moi pleurer avec lui ! Je ne veux pas être seul. Mes jambes sont lourdes, je me retourne, l’administration n’est pas derrière moi, devant, il n’y a rien non plus. J’ai l’impression d’être seul, il n’y a personne. Même pas Jong pour me prendre dans ses bras. Mes jambes fléchissent, je me retrouve à genoux, à pleurer toutes les larmes de mon corps… Je m’arrêterais surement lorsque mon corps n’aura plus d’eau…

 

>PDV de Jonghyun <

Ca fait pas mal de temps qu’il est parti… c’est si long que ça ? Je m’inquiète… et j’ai envie d’être avec lui… mais il doit faire ça tout seul, de toute façon, je ne supporterais certainement pas le voir faire tous ces papier. Ma gorge se serre… mon pouls s’accélère … il se passe quelque chose, je le sens…

Jonghyun : « monsieur, je me sens mal, je peux aller à l’infirmerie ? »

Prof : « oui vas-y. tu veux que quelqu’un t’accompagne ? »

Jonghyun : «  non ça va aller, j’ai juste besoin d’un cachet »

Prof : « d’accord, fais attention »

Je me lève, je suis étourdi. J’ai peur, je ne sais pas vraiment de quoi, mais j’ai peur. Je sors de la classe tranquillement pour ne pas inquiéter le prof, je ferme la porte derrière moi, je m’apprête à courir mais me stop immédiatement : tu es là, près de la porte, au milieu du couloir, à genoux assis sur tes talons. Tu pleurs et respire très mal. Mon cœur se serre sous cette vue et des larmes se frayent un chemin sur mes joues. Je m’avance à ton niveau et m’effondre, te prenant dans mes bras. Nous pleurons ensemble… depuis quand es-tu là, a pleuré ? Je me sens coupable. J’aimerais prendre toute ta souffrance, mais c’est impossible. Tu me serre dans tes bras, décollant tes fesses de tes talons pour être à mon niveau

Key : « dis … dis… dis-moi de rester Jong ! … »

Tu viens de me demander de te dire quelque chose d’impossible. Sais-tu à quel point cela me ferais du mal de te demander ça, sachant que c’est impossible ? Et ne crois-tu pas que tu en souffrirais, toi aussi ? Je refuse de te faire souffrir plus… je reste silencieux à ta demande. Tu t’énerves, pleurant toujours :

Key : « POURQUOI TU ME LE DEMANDE PAS ???!!!! TU M’AIME PAS ? C’EST CA ????! TU VEUX VRAIMENT QUE JE PARTE ? CA TE FERAIS PLAISIR ??!»

Jonghyun : « k… Key … »

Key… sais-tu comme tu me fais souffrir ? Tes mots sont si durs… ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, tu le sais très bien, mais tu ne réfléchis pas et me fait du mal… je te serre fort contre moi. Je pleurs toujours… toi aussi…

Jonghyun : « Key… tu … tu sais très bien que ce n’est pas ce que j’ai voulu dire… je… je t’aime Key ! Je t’aime tu m’entends ? N’en doute jamais !! »

Nous restons ainsi quelques instants, quand je regarde l’heure… 5 minutes… dans 5 minutes, le cours sera terminé. Je me lève et te prend la main. Il ne faut pas que les gens nous voient ainsi. Nous courons main dans la main. Mes larmes ont cessés de tomber. Pas les tiennes. Tu cours moins vite, plus occuper a essayé de sécher tes larmes. Mais je ne te lâche pas la main. Je ne la lâcherais jamais…. JAMAIS! …

Nous voilà arrivés. Je nous ai emmené là où nous jouions petits. Là où tout a commencé aussi. Il y a une note à l’entrée du parc :

« avis aux utilisateurs, le parc sera détruit je jeudi 17 mai. Nous somme désolé du dérangement. Merci de votre compréhension. »

Jeudi 17… c’est demain… j’entre.

Tu n’as pas lu la note. Je te lâche la main et regarde partout. Rien n’a changé… pourtant, ils vont tout détruire… Je vais m’assoir sur ma balançoire… celle que je prenais toujours : celle qui grince car tu avais peur qu’elle casse en te balançant. Tu t’es calmé, tu pleurs beaucoup moins. Tu t’assois sur ta balançoire et tu souris

 

>fin PDV de Jonghyun <

 

Key : « ca me rappelle des souvenirs »

Jonghyun : «  moi aussi… »

Key : « pourquoi tu nous a amenés ici ? »

Jonghyun : « Quand je vais mal, je viens ici et me rappelle tout ce que nous avons vécu. Au final, tous mes tristes sentiments disparaissent pour laisser place à du Bonheur…J’espérais qu’à toi aussi…je ne veux plus qu’on pleurs Key… il est 15h30… profitons de nos dernières heures ensemble. Je ne veux plus que tu pleurs …»

Key : «  … alors… qu’est-ce qu’on fait ? »

Jonghyun eu un grand sourire, se leva et se mit derrière Key

Key : « qu’est... qu’est-ce que tu fais ? »

Jonghyun eu un rire satanique

Key : « ah non hein ! Je n’aime pas ça tu le sais ! Arrête ! »

Jonghyun ne l’écouta pas et se projeta vers Key, le poussant très haut sur sa balançoire. Key criait à Jonghyun d’arrêter de le pousser, ce qui le faisait rire. Lorsque qu’il arrêta Key, celui-ci lui lança un regard meurtrier…

Key : «  tu te souviens de ce qu’il se passait, quand tu me faisais ce coup-là petit ?... »

Jonghyun eu un rire stressé…                            

 

Jonghyun : « HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

Key s’était lancé à la poursuite de Jonghyun, essayant difficilement de le semer mais le premier était endurant malgré sa petite vitesse. Jonghyun se fatigua rapidement. Il s’arrêta sans se méfier, Key se jetât alors sur son amant, chatouillant celui-ci jusqu’à plus souffle. Il s’étala ensuite aux côtés de Jonghyun qui était épuisé. Les deux amants se regardèrent et se rapprochèrent en même temps, se prenant dans leur bras.

Quelques heures passèrent. Les deux amants profitaient bien de leurs fin de journée tous les deux.

L’atmosphère se rafraichissait un peu plus chaque seconde. La lune faisait son apparition tandis que le soleil se rendait à l’autre bout du monde.

Les deux amis rentrèrent, main dans la main

Key : « on aura au moins une chose en commun, quand je serais là-bas »

Jonghyun : « hein ? »

Key : « le soleil… il est le même pour tout le monde… ce sera notre seul lien »

Jonghyun : «  c’est faux… tu n’es pas à tout le monde. Tu es a moi uniquement, peu importe où tu seras. Et c’est bien plus qu’un lien, bien plus qu’un sentiment… on est destiné à être ensemble, j’en suis sûr… sinon, sans toi, je vivrais dans l’ombre a jamais…»

Key souria a cette belle déclaration, puis il posa sa tête contre l’épaule de son meilleur ami, son amant, son cœur. Il avait raison. Ils étaient destinés à être ensemble.

Les deux amis passèrent la nuit ensemble, Jonghyun prévenant ses parents que Key allait partir et qu’il voulait rester avec son meilleur ami. Ils acceptèrent immédiatement. Les deux amants ne dormirent pas de la nuit, alternant jeux de société, mots doux et souvenirs d’enfance.

Le lendemain

>PDV de Key <

J’entends un son perçant qui me tire de mon léger sommeil. Quelque chose caresse les cheveux… OH NON !!! Je me suis endormi !... Nous sommes assis par terre, je suis entouré de tes bras. Tu n’es pas endormi. C’est ta main qui passe inlassablement dans mes cheveux . Je te regarde désolément, déçu de ne pas avoir pu profiter de ta présence à fond.. Tes yeux sont humides, mais tu nous as fait promettre de ne pas pleurer. Le réveil sonne toujours.

Je déteste cette sonnerie…


> PDV de Jonghyun <

Tu dors contre moi… repose toi mon amour… le voyage sera fatiguant. Je ne suis pas fatigué. Je passe ma main dans tes cheveux, me disant sans cesse que chaque caresse sera la dernière. Mon regard se pose régulièrement sur le réveil… comme le temps peut-être horrible. Il était si lent lorsque je n’étais pas avec toi, deux jours plus tôt… maintenant, j’ai l’impression que chaque seconde avance le temps de 2 minutes… la sonnerie du réveil me surprend… je le fusille du regard. Cette sonnerie qui veut dire « ce sont tes dernières caresses ! » j’ai l’impression que ce putain de réveil se fout de ma gueule ! J’ai envie de pleurer. Je sens ta respiration s’accélérée petit à petit. Tu te réveilles. Ma main continue de passer inlassablement dans tes cheveux. Tu me regarde avec un air désolé de t’être endormis. Ce n’est rien mon ange… tu avais besoin de repos… Ce putain de réveil continu de se foutre de ma gueule ! Il m’énerve ! Je le prends violemment et le balance contre le mur. Je serre mon poing près de mon front en regardant toujours ce réveil… tu ne dis rien et te blottit contre moi

… nous nous levons difficilement et allons prendre une douche… nous ne voulons pas nous séparés… nous voulons rester ensemble jusqu’au bout. Nous entrons sous la douche. L’eau chaude coule sur ton corps magnifique. Tes traits sont parfaits. Tes fesses bombées et rondes, tes épaules bien définies, tes grandes mains douces et gracieuses dans chaque mouvement… je ne les verrais peut être plus jamais…et ton goût sucré lorsque je t’embrasse… je ne le gouterais peut être plus jamais non plus… ces pensées m’emplissent de tristesse… je commence à pleurer, tu ne le remarque pas grâce à l’eau. Je te prends dans mes bras et te serre très fort contre moi…


> PDV de Key <

Nous sommes sous la douche. Ton corps magnifique sous mes yeux me donne envie de pleurer. Je ne le verrais plus… c’est certainement la dernière foi… tu me scrutes des yeux… tu commences à pleurer, l’eau ne cache pas tes larmes de tristesse. Tu n’as pas tenu ta promesse Jong… Tu me prends dans tes bras et me serre fort… très fort… je pleurs, maintenant. J’ai perdu aussi … mais est-ce important ? De toute façon, nous somme sous la douche… ce n’est pas des larmes… c’est simplement l’eau qui coule sur nos joue. C’est tout. Aucun de nous n’a trahit la promesse faite hier.

>fin PDV de Key <

 

Après s’être préparés, les deux amants partirent pour l’aéroport. Jonghyun portait les valises de Key. Ils étaient assis sur un banc, attendant l’avion qui les séparerait a jamais…

Voix : « l’avion pour Paris vient d’arriver… décollage dans 10 minutes. Veuillez-vous diriger vers l’embarquement » 

Le cœur des amoureux se serrèrent dans leur poitrine. Ils se levèrent en même temps et se dirigèrent vers la sortie qui menait à l’avion du malheur. Key déglutissait très mal. Sa gorge était serrée comme elle ne l’avait jamais été … il voulait pleurer mais se retenait comme il pouvait…

Jonghyun se sentait mal… il avait envie de vomir… il avait beaucoup de salive qui remontait mais ne savait pas l’avalé… sa gorge était serré a lui aussi.

Ce sentiment les dévoraient de l’intérieur… ils se regardaient, sans savoir quoi faire… le temps leur paraissait plus ou moins long, pourtant…

Voix : « l’avion pour Paris décollera dans 5 minutes, veuillez embarquer s’il vous plait »

Key se retourna, regardant le long couloir qui menait vers l’extérieur. Quand il voulut regarder de nouveau Jonghyun, celui-ci s’était rapproché, scellant ainsi leurs lèvres. Ils fermèrent les yeux. Jonghyun passa sa main dans la nuque de Key et l’embrassait passionnément.

>PDV de Jonghyun <

Tu regardes derrière toi… ton avion va bientôt devoir décollé… je m’approche, attendant que  tu te retournes… ca y est, nos lèvre se sont rencontrées… je… je m’étais trompé… tes baisers ne sont pas sucré… pas seulement… tu as un goût de… de fruit… pas un fruit tel qu’une fraise, ou une pêche… juste un gout fruité. Un goût frais qui donne toujours envie de plus. Un goût dont on n’est jamais lassé. Je passe ma main dans ta nuque, tu passes les tiennes dans mon dos et me colle contre toi. Je stop notre étreinte pour te prendre dans mes bras. Tu renifles… est-ce que tu pleurs ? Moi oui…

> PDV de Key <

Nos lèvres sont en contact. Tu m’embrasse passionnément… comme doit l’être un dernier baiser. Je me rends compte à quel point tes lèvre sont douces. Je voudrais rester ainsi pour toujours… je colle ton corps contre le mien. Je sens un goût salé… tu pleurs… tu stoppes notre étreinte et me serre dans tes bras… je pleurs …j’ai mal au cœur… mais ce n’est pas juste une façon de parler… j’ai vraiment mal. Je sens un pincement qui m’empêche de respirer correctement. Comme si on m’arraché mon cœur de ma poitrine… finalement, ce n’est pas une image… on me l’arrache vraiment… c’est toi Jong, qui me l’arrache…

>fin PDV de Key <

 

Voix : « l’avion pour Paris décollera dans 2 minute, veuillez embarquer s’il vous plait »

Jonghyun : « vas-y mon amour… »

Jonghyun avait séché ses larmes mais ses yeux en retenaient encore.

Key : «  Jong, je… je suis désolé pour hier… ce que je t’ai demandé de dire… je… je ne voulais pas être méchant après… »

 

> PDV de Jonghyun <

Et si je te demande de rester, aurais-je une chance de te garder avec moi ?

Appellerais-tu tes parents, leur demandant poliment d’aller se faire voir, de ravaler leur putain d’égoïsme et de te laisser faire ta vie à mes côtés ? Si je ne te le demandes pas, je vais regretter, n’est-ce pas ?

>fin PDV de Jonghyun <

 

Key commençait à partir, tournant le dos à Jonghyun qui le regardait tristement, quand il sentit un poids s’appuyer sur lui, lui tenant les mains

Jonghyun marmonna a l’oreille de celui qu’il aimait tant : «  restes… je t’en prie… reste avec moi » répétait-il au bord des larmes…

Key souria et des larmes tombèrent sur ses joues… sans se retourner, il baissa la tête :

Key : « tu sais très bien que c’est impossible, n’est-ce pas ?... mais merci… merci de m’aimer comme je t’aime Jong… »

Jonghyun : « je te rejoindrais Key !! Je te le promet… !! »

Key marcha vers ce long couloir qui le conduisait à la perte de celui qu’il aimait le plus au monde. Jonghyun lui tena la main jusqu’au bout de son bras, puis se décida à le laisser partir… il le regardait. Quand Key disparu dans l’obscurité, Jonghyun s’effondra au sol et pleura tout son amour… Une dame l’aida à se relever. Quelque instants après, l’avion passa au-dessus de leur tête…

Jonghyun : «  n… non…. Non... tu … tu ne peux pas me laisser Key… héééééé ! KIM KIBUM !!!!! TU M’AS INTERDIT DE T’IGNORER !!!!! JE T’INTERDIS DE ME LAISSER !!! KEYYYYYYYY !!!! »

Jonghyun courra hors de l’aéroport et poursuivi l’avion de Key

Jonghyun : « HEEEEE !!!! KEY !!!!!! ARRETE TOI TOUT DE SUITE !!! KEYYYYYY !!!!! REVIENS-LA !! REVIENS MAINTENANT TU M’ENTENDS ???? » Hurlait-il en poussant les gens sur son passage…

L’avion prenait de la vitesse et Jonghyun, qui n’était pas endurant, se fatigua rapidement. Il ne pouvait pas le croire… il s’était pourtant préparé a tout genre de sentiment… mais c’était mille, même 100 mille fois plus douloureux que ce qu’il avait imaginé.

Jonghyun marcha quelques instants en pleurant toujours quand il arriva à destination

Voix : «  attention, t’es trop à droite … oui là c’est bon, vas-y  tu peux l’arraché»

Jonghyun : «  arrêtez !!!!! Ne détruisez pas tout !! » Hurlait-il en pleurant

Voix : « attention gamin, écarte-toi »

L’homme avait poussé Jonghyun au sol, l’évitant d’être assommé. Jonghyun s’était rendu au parc de son enfance… là ou tout avait commencé et là où tout aller être détruit… tout s’effondrait autour de lui. Tout ce à quoi il tenait le plus disparaissait… son amant, son lieu de souvenirs…

Jonghyun se mit assis plus loin, gardant une vue d’ensemble du parc qui appartiendrait bientôt au passé… il pleurait encore et toujours. Il sentit une caresse dans son dos. Il leva la tête qui était entre ses mains et vit deux bras qui l’entrelaçaient par la nuque. La tête de Key vint se mettre contre celle de Jonghyun, abasourdi par ce qu’il voyait… c’était bel et bien son homme

Jonghyun : « k…. k… Key? Key c’… c’est toi ? »

Key : «  chuut… »

Jonghyun posa sa tête contre celle de Key mais il tomba dans le vide… Key avait disparu… les sentiments de Jonghyun lui jouaient des tours …

Jong : «  … c’est pas drôle key… pas du tout »

Voix : « ouais c’est bon, on peut rentrer c’est fini »

Le parc des souvenirs n’était plus… il appartenait désormais au passé… Jonghyun se leva en pleurant et se rendit sur place. Il se mit à genoux pris de la terre entre ses doigts et la laissa retombé. Il répéta ce mouvement quelque fois en disant :

Jonghyun : « c’est… C’est ici que je suis tombé amoureux de toi, Key… »

Des larmes coulaient toujours sur sa joue… il refit ce même mouvement :

Jonghyun : « c’est ici que tu m’as pris pour la première foi dans tes bras… »

 

Pendant ce temps, Key était dans les toilettes de l’avion et pleurait comme un enfant. Il ne savait plus respirer et se sentait mal. Son voyage se passa dans ces toilettes, sous la tristesse versant un peu plus de larmes à chaque seconde qui le séparait un peu plus de son Jong, et répétant « tu as intérêt de me rejoindre !! Tu as intérêt !!… »

 

Quelque jour plus tard

> PDV de Jonghyun <

Je retourne de nouveau au lycée… voilà 5 jours que Key est partis… je ne fais que pleurer… hier j’ai reçu une lettre de toi, me disant que tu allais bien, que je te manquais. tu ne m’a pas parlé de notre relation. Nous n’en avons même pas parlé avant que tu partes… somme nous toujours ensemble ? J’en sais rien… je pense qu’une relation longue distance n’est pas ce qu’il nous faudrait… de toute façon, je te rejoindrais dès que la vie me le permettra

J’arrive au lycée. J’entre en cours. Ta chaise est vide. Ma gorge se serre a cette vue… je n’avais pas pensé à ca… je m’assois a ta place… il n’y a pas vraiment de but a ca… j’ai simplement envie de m’assoir où tu t’asseyais… la sonnerie n’a pas encore retentie… je suis le seul déjà installé. Je regarde dans le casier de ta table… il y a un cahier… je le prends et l’ouvre à la dernière page. Je reconnais ton écriture : je t’aime c’est les seuls mots écrit sur cette page… mais quelque chose me revient… ce cahier… c’est… c’est le même que celui qu’il y avait dans ton carton, lorsque nous avons couchés ensemble… j’ouvre vite à la date du 7/09/2004…

> Fin PDV de Jonghyun <

7/09/2004…« Aujourd’hui, je crois bien que je suis tombé amoureux de lui. Donc, pour être sûr qu’il ne me laisse jamais, je nous ai fait promettre de toujours rester ensemble. Jong a  promis… tu te rends compte ? Je l’aurais pour toujours à mes côtés… mais quelque chose m’a fait mal. Quand il a promis, il a dit qu’on resterait meilleurs amis… mais, est-ce qu’on peut embrasser son meilleur ami ? Parce que si on peut pas, alors dans ce cas ; c’est sûr que je suis amoureux…»

 

Jonghyun souria de l’écrit de son meilleur ami puis il se rendit a une autre page

 

20/10/2004 : « cher journal, aujourd’hui, nous avons passé la journée tous les deux. Jong m’a poussé très haut de la balançoire alors que j’ai peur donc, pour me venger, je l’ai chatouillé !! Ensuite, je me suis couché a côté de lui, et il m’a dit quelque chose qui a fait battre mon cœur plus vite : « je t’aime Key » … je sais qu’il parlait en tant qu’ami, mais moi, ça m’a fait super plaisir »

 

Jonghyun : « Key… idiot !! Ce n’était pas amical !! »

Jonghyun lu tout le carnet, ayant pour  effet de le faire aussi bien sourire que pleurer… les dernières pages avaient étaient écrites pas longtemps avant le départ  de Key:

Mardi 15 mai 2012 : «  cher journal… aujourd’hui, Jong  et moi nous sommes embrassé. Nous avons même été plus loin… cette dernière page que j’écris sera spécialement dédiée à Jong, à qui je te remettrais …

Jong, aujourd’hui, tu m’as ignoré une fois de trop… sans vraiment m’en rendre compte, je t’ai retenu, nous emmenant ainsi à nous embrasser… beaucoup de questions m’ont submergé l’esprit lorsque tes lèvres sont venues se posées sur les miennes : est-ce un rêve ? Dois-je me laisser faire ou bien répondre à ton baiser ?est-ce par amour ? Sinon, pourquoi ?mais sans me poser plus de questions, j’ai répondu à ton baiser que j’avais tant désiré durant de longues années… la réponse a la plupart des questions que je me posais sont venues à moi tout bonnement : tu m’aimes, ce n’est pas un rêve, et j’ai bien fait de répondre à ton baiser… je ne regrette rien. RIEN. Nous avons passé cette première et peut être dernière nuit ensemble. Jong, ce fut la plus belle nuit de ma vie. Jamais Rien ne pourra surpasser ce moment magique que j’ai vécu à tes côtés. J’écris en ce moment à tes côtés, après ce moment si inoubliable. Tu es plongé dans ton sommeil. Je crois que tu fais un beau rêve, tu souris.je n’ai pas eu si mal que ça tu sais Jong. Tu étais si doux avec moi… je ne pourrais jamais te remercier assez d’avoir été si gentil avec moi pendant toutes ces années.

je vais bientôt partir … j’aimerais tellement que tu me dises de rester… même si je sais que c’est impossible pour moi, j’ai envie de t’entendre me le demander. Lorsque je serais là-bas, j’aimerais que tu continues ta vie. Sors avec un autre si tu en rencontre un, ce n’est pas important. Je sais que de toute façon, tu ne m’oublieras pas, et c’est ce qui m’importe le plus.

Mais, je reviendrais Jong… si tu ne viens pas à moi, je reviendrais. »

JongHyun tourna la page

«  Je t’aime »

 

 

FIN

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site