chapitre3

tumblr-m6tf4fyfq61rrqi4n.gif



Ca fait plus d’une semaine que je ne vais plus au lycée. J’ai trop mal.

[…]

Aujourd’hui, j’ai décidé d’y aller. Enfin… Peut-être que je n’aurait pas dû… En arrivant devant la grille du lycée, je prends une grande inspiration:
« Allez, Kim! Reprends tout depuis le début! »
J’entre. Je traverse la cour. Je ne reçoit aucune insultes. Beaucoup de regards, mes aucunes insultes. Je pénètre dans l’établissement. Je m’avance vers mon casier. J’ai peur. Je le sens vraiment mal. Je l’ouvre doucement et une grande quantité de préservatif, utilisé ou non, tombe par terre sous les rires des personnes autour de moi. Je les regardent étendus sous mes yeux. Je commence a pleurer quand je sens une main sur mon épaule. Je me retourne vivement, de peur, et me colle aux casiers. C’est ta bande, tu y es aussi. Je baisse automatiquement les yeux. Ils s’approchent de moi, me touchent le torse, mes joues. Certains m’insultent, d’autre me disent que j’étais un bon coup. J’essaie un maximum de cacher mes larmes.

Mec1: « Tu pleure? Qu’Est-ce qu’il y a? Tu n’as pas apprécié? Oh.. C’était ta première fois? »

Ils rigolent. Comment peut-on être aussi horrible? Je lève mon regard vers toi. Tu me regarde aussi. Tu savais très bien que c’était ma première fois, tu savais aussi que je nous la réservait, que je la gardait pour toi… Juste pour toi. Et toi, tu ris. Ils s’en vont. Tu passes juste à côté de moi, me poussant à l’épaule au passage. Je me laisse tomber au sol, en pleurant, au milieu des préservatifs. Je suis pitoyable…

Des journées entière se déroulent dans la même atmosphère. Même dans ma salle de cours. Je reçois tous les jours de nouvelles insultes, plus horrible les une que les autres. Je rentre enfin chez moi après une dure journée. Je me jette sur le canapé, et je reçois un message. Je soupire puis je l’ouvre.

« Mmmmh… Alors, c’était donc là que tu habitais… »

C’est quoi, ça? Numéro inconnu… Quelqu’un frappe à la porte. Je tremble. J’ai vraiment très peur. Je n’a aucun ami, aucune famille. L’inconnu s’acharne après la porte. Je m’approche de celle-ci et doucement je dis:

Key: « Qui… Qui-est là? »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×