Chapitre 6

tumblr-m4hrzcx6rb1rswupfo1-500.jpg

 

 

JH: « Key!! Viens, j’ai fini le petit déj’ »

Ta voix me sort de mes pensées. Je me dirige vers la cuisine. Tu as tout préparé. Tu t’approche de moi et dépose, léger, un simple baiser sur le haut de ma joue. Puis on passe à table. Une fois fini, tu dépose ta main sur la mienne.

JH: « hey… Si on y allait, aujourd’hui? »

J’hésite pour finalement hocher la tête. Après s’être préparé, on sort. Aucun de nous deux ne parle. Plus nous avançons plus une boule se forme dans ma gorge. J’ai les larmes aux yeux mais tu t’en aperçois. Tu m’attrape par la main et me colle délicatement contre le mur. Tu m’embrasse. Mes yeux ne tiennes plus, je commence a pleurer. Tu t’énerve et cognes ton poing contre le mur, juste à côté de ma tête. Tu places tes mains des deux côté de ma mâchoire.

JH: « Key… Arrêtes… Key… PUTAIN ARRÊTES DE PLEURER!!! Pardon… pardon, Key… arrêtes… Je t’ai dis que je suis là, maintenant… Il ne t’arrivera plus rien… Ces connards ne te toucherons plus d’accord? »

Key: « Tu… Tu le promet? »

Je pleure bruyamment. Tu t’approche un peu plus et colles ton front au mien.

JH: « Oui… »

J’arrive enfin a me calmer. Tu as peur. Je le sens. Tu as peur, et pourtant, tu ne lâche pas ma main. On arrive devant le portail. Tu respire une grande bouffée d’aire, puis tu sers encore plus ma main. Ca me fait mal, mais c’est un douleur agréable, douce.

Ne lâche pas cette main, jamais, tu entends?

Tu m’entraine à travers tout le lycée. Tout le monde nous regarde mais tu garde la tête haute. On entre dans le couloir. Ils sont là.

Mec1: « Jong!! On a cru que tu étais mort!! Ca fait longtemps que t’es pas ve…! »

Ils se taisent tous. Ils viennent de me voir. Je suis derrière toi, collé à ton dos. Tu tiens toujours fermement ma main. Tes larges épaules me rassurent, je me sens protégé, comme ci qu’il ne peux rien m’arriver. Pourtant… Pourtant je me sens mal, mon cœur pèse lourd. Ma gorge est nouée. Toi tu les regarde, les défiants. Un grand s’approche de nous. Il est plus grand que moi. Que toi, aussi. Mais tu le regarde dans les yeux. Il s’arrête à quelques centimètres de nous. Il penche la tête sur le côté et me regarde. Il dévie son regard sur toi.

Mec2: « C’est quoi, ça? »

JH: « Ca ne se voit pas? »

Mec2: « Je suis pas sur de bien comprendre »

Ta main est moite. Tu donnes un coup sec avec ton bras, me faisant venir à la même hauteur que toi. Tu sers encore plus ma main et tu lève ton bras, montrant nos doigts entremêlés.
Un autre gars s’approche et t’attrape par le col.

Mec3: « TU NOUS FAIT QUOI, Là??? »

Mec4: « Qu’Est-ce qui te prends Jong? »

Tu t’écarte du mec. Tu m’attrape tendrement la joue et me dépose un léger baiser sur mes lèvres. Tu te tourne vers eux.

JH:  « Ca veux dire que je l’aime, que… Je… ne vous laisserez plus le toucher. »

Je sens vraiment ta peur. Merci, Jonghyun.

Le simple fait de t’avoir entendu dire ça m’a rendu du courage…


Mec1: « Tu te prends pour qui? »

Il te frappe alors que l’autre mec nous sépare. Ta main! Elle… est si… loin…

Ne l’éloigne pas, je t’en prie redonne-la moi, mon amour…

Il nous entraine jusqu’au gymnase. Il n’y a personne. Deux mec te tienne et un troisième t’assaillit de coups dans le ventre. Et moi, un mec est assit à califourchon sur moi. J le frappe, mais il m’attrape les poignets et me les colle au sol. Il abaisse sa tête dans mon cou et trace, avec sa langue, un chemin jusqu’à ma mâchoire.
Je t’entends les supplier de me laisser m’en aller. Je tourne la tête vers toi. Je pleure. Mon visage est entièrement trempé. Tu me regardes.

Key: « Jong… Mon Bling bling… Tu… Tu as promis… »

Ne me laisse pas revivre ça, tiens ta promesse.

Tu t’énerve encore plus. J’ai très peur. Je ne veux plus revivre ça. Tu te libère enfin et tu te bas. Le mec au-dessus de moi arrête tout mouvement lorsqu’il voit que tu as le dessus. Il attrape ça veste et en sort un couteau. Je ne réagis pas tout de suite, mais quand il commence a se lever je lui attrape le bras. Il essaye de se dégager, mais je l’en empêche, je ne veux pas qu’il te fasse du mal. C’est froid. Je sens une gêne dans mon ventre, puis ça fait mal. C’est humide. Il sort le couteau de mon abdomen et se lève. Je place automatiquement mes mains sur mon ventre, essayant de respirer calmement. Choqué de son acte, le mec s’enfuit, accompagné des trois autres. Tu me regarde. Loin de moi. Un gémissement de douleur te fais revenir à la réalité. Tu te jette sur moi, à genoux. Tu met tes mains sur le miennes pressant plus sur la plaie. Une de tes mains ensanglantée va caresser mes cheveux, mon visage. Tu pleure, m'embrassant de temps a autre, me chuchotant que tout va bien aller. Et moi je suffoque, m’efforçant à vivre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×