Juste une passion amoureuse (GTOP)


On m'a demandé c'te fiction, je n'avais pas l'habitude décrire sur eux... Le début de cette fic m'est venu de la phrase dite par GD je-sais-plus-quand comme quoi il a failli tomber amoureux de T.O.P... Mon T.O.P <3<3<3


418697-275658702536292-1287383235-n.jpeg

 

GD- « Je suis presque tombé amoureux de TOP. Quelques fois, lorsque nous voyageons en voiture, il me fait rire. Mais il est vraiment charmant… Si j’était une fille, je sortirais avec lui. Il est juste charmant »

Mes oreilles sifflent… Ma tête tourne…

TaeYang- «  T. O. P est très innocent et pur. Il pense comme un enfant et il préfère les jouets aux femmes !!! »

Je souris, comme un abruti. J’entend leurs rires résonner de partout. Et son rire. Ce rire… Je baisse la tête et ferme les yeux pour me concentrer sur son rire… D’un seul coup, je vois son sourire, ses yeux se plisser.

Présentateur- « Vous en pensez quoi, T.O.P? »

Je sors de mes pensées avec ce que mes fans appelleraient « un magnifique sourire ». Je le regarde, puis regarde TaeYang. Et juste avant de répondre, mes yeux se pose instinctivement sur lui. Je regarde le présentateur avant de lui dire, de façon joyeuse et hilare

T.O.P « Aux femmes peut-être, mais nous n’avons pas parlé des hommes! »

Un brouhaha infernal de rires et de hurlements s’écrase dans la petite salle. Tous le monde rit. Pourtant, c’est le siens que je distingue le mieux. Cette façon, quand il rigole, qu’il a de se pencher en avant et de se frotter en dessous du nez, puis, les larmes au yeux, il me regarde. Et bordel que j’aime ça. Le présentateur annonce la fin de l’émission.Nous sortons tout les cinq rapidement de la loge après nous avoir bien démaquillés, puis nous courons avant d’être arrêtés par les fans jusqu’à notre voiture. Il me cherche du regard, je le sais. Je sais aussi que dans sa tête, il cherche un moyen d’échanger de place avec Daesung.

GD- « Dae, tu peux prendre ma place s’il te plaît? »

Daesung: « Pourquoi? »

GD- « Je dois parler avec Seung Hyun. »

Daesung: « A propos de quoi? »

GD- « De ton anniversaire, aller bouge!!! »

Daesung part dans un soufflement. Il aura quand même réussi… Je le regarde s’activer pour s’asseoir a côté de moi. Il met sa ceinture et en relevant la tête, doucement il croise mon regard. Un large sourire s’éclaircie sur son visage d’ange. Il est devenue doué pour me faire perdre la tête. Je lui renvoie son sourire puis regarde par la fenêtre. Je vois par celle-ci un panneau de circulation indiquant un prochain virage. Je souris malgré moi, ce qui ne lui échappa pas. Il voit en moi. C’est évident, il voit en moi comme de l’eau de roche. A peine le virage commencé, je sens son torse se coller à mon bras. Je me colle un peux plus a la vitre de façon a le faire un peu plus appuyé sur moi. J’en profite un maximum, de ce contact. Humant son odeur, caressant de ma joue ses cheveux. J’adore. J’aime le fait qu’il soit si proche de moi. Même si ça me rend complètement dingue, j’aime ça comme un fou.

Manager: « Arrivés!!! Passez une bonne soirée, ne faites pas de bêtises!! A demain~ »

Je détache ma ceinture lorsque je sens la plus douce des mains frôler la mienne. Par reflexe je regarde le propriétaire, qui me lance un regard brillant. Nous sortons tous calmement de la voiture.
Après être rentrés dans l’immeuble, on se dirige vers l’ascenseur. Il est blindé. D’autre stars habitant l’immeuble son dedans. Il profite de ce manque de place pour se coller à moi. Il va sérieusement finir par me rendre fou. Park Bom, qui est juste devant lui a fait tomber quelque chose derrière elle et lui et sa bonne conscience était obligé de ramasser cette pacotie… Je ne vais pas dire que je n’aime pas la vue qu’il m’offre, au contraire, mais voila, on va dire que ce n’est pas l’endroit idéal pour penser à ça… Le pire, je pense, c’est qu’il sait l’effet que ça me fait. Une fois l’ascenseur arrêté, nous cinq descendons. Nous rentrons -presque- calmement.

GD- « C’est Seung Hyun qui est chargé de faire la cuisine! »

T.O.P: « Héééé??? Je l’ai faite hier!!!! »

GD- « C’est moi le leader, c’est moi qui décide! »

Je m’en vais dans la cuisine alors que je l’entends, lui et TaeYang, se disputer pour la salle de bain. Daesung et Seung Ri, eux, vont directement dans leur chambre.

GD- « De un, c’est moi le leader! De deux, tu mets trop de temps sous la douche, et de trois, je suis le leader, aller! Vas t’en!! »

Alors que je commençais a faire chauffer de l’eau, je vois TaeYang arriver.

T.O.P- « Il fallait t’en douter… »

TaeYang- « Il est chiant, il profite de son statut!! C‘est de l‘abus de pouvoir!… Bon je vais dans ma chambre… Tu nous appelle quand le diner est prêt, hein.. »

Enfin seul… Enfin… pas vraiment… J’entends ses pas. Je sens sa présence dans mon dos… Maintenant ses doigts courir le long de ma colonne… Il se colle a mon dos et m’enlace… J’en frissonne tant j’aime ça. Je me retourne lentement pour enfin poser mes yeux sur l’objet même de mes plus grands fantasmes. Magnifique. Cette façon dont ses cheveux se colle dans son cou, sur ses joues, et sur son front est adorable. Son torse, si frêle… même quand je le serre contre moi j’ai peur de l’écraser..Il s’écarte un peu de moi et tout en me tenant a bout de bras par un morceau de ma chemise, il prend appuie sur le comptoir derrière lui. Il m’attire contre lui et avant que je n’est eu le temps de prendre possession de ces lèvres charnues qui m’attire tant, il détourne la tête dans un sourire éblouissant. Je retire ma tête de son cou, dans lequel j’ai atterrit et le regarde. Il va me rendre fou a se morde la lèvre inférieur. Il me repousse légèrement et part en marche arrière en prenant soin de m’inviter. Sans prendre le temps de réfléchir je fonce sur lui en lui attrapant le bras et l’entraine dans la salle de bain. Je le claque contre la paroi froide de la douche, lui donnant un frisson qu’il me renvoie. Il passe ses mains autour de mon cou en tendant la tête sur le côté pour me laisser accès à son cou plus facilement , et alors que je le déguste, il est prit d’un pulsion et me pousse. Malheureusement -Ou heureusement- pour moi, je perd équilibre et tombe contre le mur. Il s’approche vivement de moi et se positionne entre mes jambes qu’il découvre de mon jean d’un geste désireux. Plus je le vois descendre le long de mon corps, plus j’anticipe ses gestes à venir. Il arrive -enfin- à mon bas-ventre.

Doucement, presque amoureusement, il laisse glisser ses doigts le long de l’élastique. Il en approche ses lèvres sensuelle pour y déposer des baisers qui me font frissonner de la tête au pied. Il retire presque délicatement mon boxer puis prend tendrement dans sa main mon érection déjà bien commencée. Alors qu’il commence de doux vas et viens, il joint a la danse ses lèvres parfaites. Je respire bruyamment mais j’essaie désespérément de ne pas crier. Je ne dois pas alerter les autres. Il commence a accélérer ses mouvement en entendant mes gémissement plaintifs et quémandeur. Et avant que je n’ai eu le temps de souffler, sa langue vient s’enrouler autour de mon membre déjà à bout. Je lui aurait bien dit d’arrêter, que j’allais jouir, mais c’était trop bon. Après mettre complètement répandue sur sa langue, il relève sa tête vers moi et approche son visage. Un léger filé de sperme coule le long de sa lèvre que j’essuie de mon pouce avant de l’embrasser plus passionnément que jamais.

TaeYang- « T’AS TOUJOURS PAS FINIS????? TU PEUX DIRE DE MOI!!!!! SORS DE CETTE FICHUE SALLE DE BAIN!!!! »

Je le regarde visiblement étonné alors que lui pouffe de rire dans mon cou, ce qui me fait sourire.

T.O.P- « Il n’est plus là, Tae! Il est reparti, mais le temps que je sorte, tu peux aller mettre les pâtes? je les ai oubliées! »

TaeYang- « Ah… OK.. »

J’attends de ne plus entendre ses pas puis je me relèves, je le vois s’activer a prendre ses vêtements et partir de la salle de bain presque nu… Mon dieu qu’il est beau… A mon tour je sors et je rejoinds TaeYang dans la cuisine.

T.O.P - « Elles sont prêtes… Va chercher les autres s’il te plaît! »

Une fois tout le monde à table, je m’installe en plaçant les pâte au milieu de la table, sur la dernière chaise de libre, en face de lui. Ce qui ne lui échappe pas vu le sourire qu’il me lance. Tout le monde commence a discuter joyeusement lorsque je sens une pression sur mon entre-jambe. Doucement je baisses le regard en direction de celui-ci. Sans pour autant être surpris, j’essaie avec mes jambes de retirer son pied qui s’active. J’aurais pu m’énerver, mais le voir rire de façon si amusé me fait rire a mon tour, jusqu’à ce que son pied fasse un geste plus brusque. Je me fige sur place, sentant le plaisir qui commence a s’assimiler peu a peu dans chacune de mes cellules.

Daesung - « Seung Hyun? Ca va? »

T.O.P - « Mmmh? Ghh.. »

SeungRi - « Hyung? Tu es tout rouge… Ca va? »

T.O.P - « BienEN Sur! »

Je reprend peu à peu mon calme lorsque son pied s’arrête, je lève ma tête vers son visage angélique qui me regarde. Ses lèvres sont étirés dans un sourire chaleureux et protecteur. Ses yeux, pourtant si malicieux, me lancent des « Je t’aime » a profusion. Il attrape lentement sa lèvres inférieure avec ses dents, sans perdre son magnifique sourire. Je lui souris a mon tour.

T.O.P - « Je suis fatigué… Je vais aller dormir. »

A peine avoir fini ma phrase que son sourire découvre ses dents dans un élan de remercîment. Après avoir dit de même, nous regagnons ensemble la chambre que nous partageons. Il entre le premier, et lorsque je me retourne, aprés avoir fermé la porte, il était debout, devant moi, me regardant tendrement.

Je m’approche doucement de lui, comme pour ne pas l’effrayer, et attrape sa tête de chacune de mes mains. Il pose ses mains sur les miennes d’une douceur a m’en faire fondre, et se met sur la pointe des pieds. M’effleurant seulement les lèvres de temps à autre, nous nous regardons toujours, refusant de briser le charme maintenant intense entre nous. J’approche un peu plus mes lèvre des siennes, que j’attrape dans un échange de doux baiser. S’aventurant plus loin, je sens se mains se déplacer pour atteindre ma taille, qu’il pousse négligemment contre le mur, m’écrasant lentement au sol. Il s’assit presque timidement a califourchon sur moi, et a peine fait je déboutonne doucement sa chemise. Une fois fait je la fait glisser lentement sur une de ses épaules. De sa main il m’attrape le menton, me forçant a le regarder. Ses yeux d’un désir noir intense, se plonge dans les mien.Je l’aime. Je l’enlace, posant ma tête contre son épaule, l’embrassant doucement. Sa tête est appuyée contre la miennes, et je sens ses longs doigts fins caresser mes cheveux. Je relève lentement la tête pour pouvoir l’embrasser d’une passion innée dites. Avec ses mains, il déboutonne mon jean et le fait glisser le long de mes cuisses, pour enfin l’enlever. Après avoir fait de même avec mon t-shirt et ses habits, il se rassoit sur moi. D’une main je l’attrape a la taille, le soulevant juste au dessus de mon sexe et le collant possessivement a moi, Alors que l’autre attrape sa mâchoire pour reprendre notre baiser. Ses deux bras frêle entour doucement mon cou, alors que son bassin ondule malgré lui d’impatience. De mes deux mains je le fait descendre petit a petit pour enfin ne faire qu’un avec lui. Dans un soupir d’aise, Il commence a bouger d’abord doucement ses hanches. Le plaisir s’insinue entre nous deux pour nous transporter loin de tout. Ses douces lèvres, que je cherche désespérément, m’embrassent la tempes. Lorsqu’un de ses mouvement de bassin se fait trop fort, je touche sa prostate. Sa tête par en arrière dans un long gémissement. Quand il la rabaisse, nos yeux se croise et dans un éclair de plaisir, ses lèvres tant désirées, viennent embrasser mes lèvres charnues. Je sens ses muscles se resserrer violement autour de mon sexe. Lorsque je gémis, je l’entends crier puis se répandre entre nous deux. Rien qu’a cette image qu’il m’offre, je me laisse aller.


Son corps nu allongé en face de moi, encore tremblotant, ses yeux, d’un brun intense, ses lèvres, qui m’attirent tant, sa peau si douce, ses cheveux en bataille… J’ai beau le regarder encore et encore, je n’en suis jamais repu. Sa main vient doucement caresser ma joue, et je vois ses yeux qui commencent doucement a se fermer par la fatigue. Le voyant endormi, je me relève a l’aide de mon coude, et lui chuchote doucement « Kwon Ji Yong… Je t’aime… ». Je me rallonge, et avant de plonger dans un doux sommeil, je sens un corps fragile et chaud contre moi et des lèvres me susurrer infimement « Moi aussi, Je t’aime. »

10 votes. Moyenne 4.70 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site