Chapitre 2

khunyoung2.jpeg



Je suis mort. Pourtant j'ouvre les yeux. Je regarde autour de moi et m'aperçois d'une légère forme humaine. Je perds conscience.

Pour un seconde fois je rouvre les yeux. Quelqu’un m’enlace immédiatement. NichKhun.
Je t’enlace après quelques minutes. Tu te détaches de moi pour essuyer mes larmes. Des larmes pour toi. Tu es vivant. Je le savais.
Tu me murmure désolé. Tu me supplies de te pardonner. Je t’attrape par le col de ta chemise.

WooYoung : « Tu es vivant… Tu… Tu es vivant… »

Tu colles ton front sur le mien. Tu me caresses la joue et le bas de la mâchoire. Tu pleures.

WooYoung : «Tu étais où, bordel ? Tu étais passé où ?... J’avais peur NichKhun »

Tu me réponds dans des sanglots en me murmurant sans cesse « je sais ». On pleure pendant quelques minutes. Au bout d’un temps tu te sépares de moi. Tu me ramènes une assiette.

NichKhun : « Woo. Il faut que tu reprennes des forces. »

Je ne te souris pas. Ce n’est pas que je ne veux pas. D’abord, je suis trop faible en ce moment. Puis tu n’es peut-être qu’une illusion dû à un manque. Si je prends goût, à nouveau, à ton sourire, alors que tu n’es qu’une image, comment suis-je supposé faire ?
Je te lance des regards furtifs. Tu le vois et m’ébouriffes les cheveux. Cette sensation. Celle de te sentir là. Près de moi. Je ne peux pas ma lasser de cette sensation. Toujours plus. Je suis tendu. Je ne veux pas tomber amoureux d’une image de toi. Je veux le vrai toi. Tu remarques tout de suite ce qui ne va pas. Tu m’enlaces. Je me crispe.

NichKhun : «C’est moi, Woo. C’est vraiment moi. Je suis là, maintenant. »

Je me détends au son de ta voix. Tu es réel. Tu es là. Même une image ne peut pas être aussi douce.
L’assiette tombe de mes mains. Je t’embrasse. Je t’enlace. Je veux te sentir plus près de moi. Tu m’as manqué.
Tu réponds à mon baiser et tu m’allonges sur le dos tout en continuant de m’embrasser. Tu quittes mes lèvres pour mon cou. Je sens tes mains se débarrasser des vêtements trop gênants.
Nous sommes nus. Ta peau brule la mienne. Mais c’est diffèrent. Diffèrent que quand on couchait ensemble. Tu sembles irréel. Je te serre plus fort pour que tu ne t’enfuies pas. Tu me pénètres. Encore une fois c’est diffèrent. La sensation me fait mal. Normal. Mais moins que d’habitude. Ce n’aurait pas dû être l’inverse ? Tu ne m’as pas touché depuis des mois. Tu commences à bouger. Je sens dans tes coups de hanches que je t’ai manqué. Tu continues de me toucher partout, ce qui me rajoute du plaisir. Je me blottis dans ton cou en criant de plaisir lorsque tu touches ma prostate. Tu fais en sorte que ça dure le plus longtemps possible. Et j’aime ça. Tu m’as manqué NichKhun.
Nous restons éveillés. Nous ne voulons pas nous réveiller, et d’être à nouveau seul, abandonné.

WooYoung : « Pourquoi tu es partis ? Tu t’es fait passer pour mort… Pourquoi ? »

NichKhun : « Woo… Tu m’as manqué… Je m’excuse… Nous pouvons à nouveau être ensemble… Presque à nouveau… Il faut faire des choix Woo… Je n’ai peut-être pas vécu la vie que j’aurais dû vivre, mais je t’ai toujours aimé WooYoung ! Il faut finir quelque chose que j’ai commencé… Woo je ne t’en voudrai pas si tu ne me suis plus. Mais sache qu’il n’y a que ce moyen pour que nous soyons à nouveau réunit pour toujours… Plus jamais séparés… »

WooYoung : « NichKhun ! Je le ferais ! Je ferais n’importe quoi pour ne plus jamais être séparé de toi ! Je ne veux plus te quitté… J’ai trop souffert… Ne me fait plus jamais ça… »

C’est sur mes derniers mots que tu as pris ma main et l’as embrassé avant de me raconter ce qu’on devait faire pour être réunit à jamais. Seulement toi et moi.

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. aurelie (site web) mercredi 20 Mars 2013

Wahou je m'atendais pas a sa.
Mais c'est bien, je vais vite lire la suite, pour mieux comprendre..

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site