C'était toi, ce petit quelque chose

J'ai tout. Je suis vraiment heureux. Mes amis sont là, je ne suis jamais seul, la personne que j'aime m'aime elle aussi en retour. Pourtant, plus je me dis cette phrase, plus elle me paraît fausse, superficielle.
On rentre enfin à l'appartement. J'envoie un message à celle que j'aime. Je vais me doucher, et comme tous les soirs, WooYoung et Junho me supplient de leur faire à manger. Je me met à la tâche quand TaecYeon arrive:



TaecYeon:-euh... Jun?



Junsu:-Mmmh? Tu as besoin de quelque chose?



TaecYeon:- Bin... Je... voulais te demander...



Junsu:-Je t'écoute Taec ^^



TaecYeon:-euh... Tu... Tu as besoin d'aide?



Je sais que TaecYeon ne voulait pas me dire ça... Je n'insiste pas, il me parlera lorsqu'il le sentira!



Junsu:-Non ça va, j'ai bientôt fini!



Je vois TaecYeon qui se retourne et commence à partir, et d'un coup me refais face et me demande:



TaecYeon:-euh... Au fait!! Junsu, euh, paraît que tu es en couple?



Je le regarde bizarrement, il doit s'en apercevoir car il tourne la tête.



Junsu:-Bah oui Taec XD Ca fait maintenant une semaine, hein XD



TaecYeon:-Aaaahahaha dé, désolé ^^' J'ai une petite mémoire!! Et, euh, elle, elle est jolie?



Junsu:-Bah, oui XD Tu veux voir une photo?



TaecYeon me dit oui d'un mouvement incertain de la tête, je laisse ma cuisine et sors mon portable, je le lui tends.
Je ne sais pas s’il le sait, si il s'en est rendu compte, mais il a regardé la photo de ma petite amie pendant 5 minute avant de laisser couler 2-3 larmes assez indiscrètes pour que je puisse les voir se propager sur son T-shirt.



Il les essuie d'un revers de la main, et moi je me retourne pour ne pas le mettre mal à l'aise. Il me tend mon portable et me dit:



TaecYeon:-Elle est vraiment jolie, vous allez bien ensemble!! Rend la heureuse, hein? XD



Je lui souris en guise d'approbation et il s'en va dans notre chambre et s'enferme. Je me torture l'esprit, et alors que le diner est prêt, je me précipite vers notre chambre, en passant par le salon j'hurle « A TAAAAAABLE ».



J'entends les garçons se précipiter sur le diner, alors que moi je m'approche de plus en plus de toi. Comme par habitude, j'entre sans frapper. Je te vois allongé sur ton lit, sur le ventre, en train d'écrire. Tu me regardes et ferme directement ton cahier, tu me laisses perplexe.



TaecYeon:-euh... Tu veux quelque chose?



Junsu:-Ah euh... On mange ^^



Tu sors en même temps que moi de la chambre et on se dirige vers la table où tout le monde y est déjà. A peine on s'assoit que je vois ton visage se crisper sous la question de ChanSung:



ChanSung:- Alors Junsu!!! Tu ne nous racontes pas tes nuits de folie, dans les bras de ta belle??



Je lui souris faussement alors que je te regarde à nouveau. tu fais la moue en mangeant ce que WooYoung et Junho s'amusaient à te donner.


Je me décide enfin à répondre à notre maknae:



Junsu:-Bin ^^ On a commencé à aller au restaur...



Je n'ai pas fini ma phrase que NichKhun me coupe la parole.



NichKhun:-Ne te vexe pas, mais Channie, tu es trop jeune, et Junsu, on s'en fiche!



Chan commence à se défendre mais le regard glacial de NichKhun l'en empêche. Un silence de mort s'installe puis d'un coup tu te lèves.



WooYoung:-Taec? Qu'est-ce que tu fais?



TaecYeon:-Euh ^^ désolé je... Je vais prendre une douche ^^



Une fois que TaecYeon est partit, NichKhun balance ses baguettes dans son assiette et s'en va dans sa chambre.
La fin du diner s'est passé dans le silence.



Je décide d'aller me coucher. Demain il faudra que je parle à NichKhun.
J'entre dans ma chambre, TaecYeon n'est toujours pas revenu de sa douche. Je m'approche de mon lit, lorsque je vois le cahier dans lequel il  écrivait tout à l'heure.
Je ne sais pas pourquoi, mais j'aurais voulu aller le lire. TaecYeon entre à ce moment, dès qu'il me voit, il baisse sa tête et part s'emmitoufler dans les couettes. Je reste choqué fasse a l'action de mon cadet. Je m'approche de lui et pose ma main sur son épaule. Je le secoue doucement en lui disant:



Junsu:-Taec? Ça va pas? Qu'est ce qui se passe?



TaecYeon ne me répond rien... Je continue



Junsu:-Taec... Parle-moi s'il te plait... Je



TaecYeon:-C'est rien, hyung, ne t'inquiète pas....



Mon cœur se serre. TaecYeon pleure. Je l'entends. Dans sa voix.



Je me précipite de l'autre côté du lit pour lui faire face, je m'accroupis à son niveau, sa tête est dans la couette, et ses épaules se relèvent et se rabaissent au rythme de ses sanglots.
Je lui pose ma main sur sa tête. Je passe des heures à te caresser la tête, puis il finit par s'endormir. Je m'endors à mon tour, ma tête entre ses bras, à genoux, par terre.
Le matin vient enfin, j'ai des courbatures partout. Je me lève précipitamment. Il faut que je parle à NichKhun... Hier, il m'a quand même vexé...
Je sors pile en même temps que lui, il me sourit et continue de marcher. Nous sommes les seuls levés, je le fixe, cherchant une faille.



NichKhun:-Qu'est ce qu'il y a? -_- arrête de me fixer comme ca, babo!



Junsu:-Je... Hier! C'était quoi ca??



NichKhun:-...



Junsu:-Ah nan!! Tu me réponds!!! Vous avez quoi tous, en ce moment!!!???



NichKhun lève son regard sur moi, il me demande s'il s’est passé quelque chose hier, je lui dis alors que TaecYeon s'est mis à pleurer d'un coup.



Il se précipite dans ma chambre, lorsqu'il entre, Taec est assis sur son lit, il lève ses yeux sur NichKhun et lui sourit tristement, NichKhun s'approche lentement de Taec et l'enlace. Je préfère sortir...



Quelque heure plus tard NichKhun sort enfin de ma chambre, j'empoigne celui-ci et le force à s'assoir sur le canapé.



Junsu:-Explique-moi.



NichKhun:-Tu n'as pas besoin d'explication. Seulement d'ouvrir les yeux.



Junsu:- -_- de quoi tu parles? Je parle de Taec!



NichKhun:-Moi aussi!



Je le regarde. Il doit bien rire, je dois avoir une sacrée tête.
 Je lui lance un regard interrogateur, il lève les yeux au ciel, et me frotte la tête de sa main.



NichKhun: Hyung! Réfléchis! Tu n'es pas bête, essaie d'en savoir plus sur Taec!!



Il se lève, au même moment TaecYeon arrive, il me regarde. Je lui souris, il baisse immédiatement la tête. Je soupire et vais dans la salle de bain.


[…]


Le soir je reçois un SMS de ma copine.


« Bonjour, Junsu~<3
Ça fait quelques jours qu'on a plus eu trop de temps ensemble! Je me demandais si on ne pouvait pas se voir pour manger! >///<
Bonne soirée! »



Je décide de lui répondre. Je lui ai dit de venir, ce soir. Je la présenterais en même temps aux garçons.
Le soir arrivé tout le monde est à table, tout le monde pose des questions à ma petite-amie. Tout le monde boit. A la fin, même moi j'étais bourré.


A un moment TaecYeon demande pardon et s'en va dans notre chambre.
Je vois ma petite-amie se lever pour aller aux toilettes justes après. Au début je n'ai pas fait le rapprochement, puis je me suis levé, trouvant que ma copine s'était trop absentée pour un simple allé aux toilettes.
Je me suis dirigé vers ma chambre, et je l'ai ouvert.



Ma copine était assise sur le lit et embrassait TaecYeon. Celui-ci avait les yeux ouvert, et dès qu'il me vit, il projeta la fille dans les airs. Elle le regardait, étonnée, puis leva les yeux vers moi. Elle ouvrit la bouche, et avant même qu'elle ne commence à parler je lui lançais:



Junsu: -Barre toi, salope.



Elle ne le fit pas dire deux fois, je m'approche de TaecYeon, je le prend par le col et le menace d'un coup de poing que je ne fis pas. Pourquoi? Il pleure. Tout simplement parce que je n'aime pas le voir pleurer... Oui je ne veux pas qu'il souffre... Tout ça parce qu'en fin de compte je l'aime. Je lâche son col et me barre à mon tour de l'appartement. Je me rends dans un parc et m'assoit sur une balançoire.


     
               J'ai toujours, du plus loin que je me souviens, aimé TaecYeon comme je ne le devais pas. A force de le voir, je me disais que c'était impossible, pour notre groupe, pour lui... J'ai piétiné mes sentiments, j'ai oublié... Je me suis blessé, je suis mort la fois où j'ai tout oublié...



Mes larmes coulent à présent, j'entends des pas venir dans ma direction. Je lève ma tête. Il croise mon regard. Il s'écrase par terre, à genoux devant moi, il me supplie:



TaecYeon: Hyung!!! Je suis tellement désolé!! Je te le jure que ce n'est pas moi qu'il l’a embrassée... Ce n'était pas ce que tu crois!! Je t'en prie, hyung!!! Je t'en prie... Hyung, ne m'en veux pas... Je n'aurais jamais fait ça...



Je viens te rejoindre au sol, je te relève le menton:



Junsu:-Et pourquoi? Pourquoi tu n'aurais pas fait ça? HEIN???



Je suis blessé... Pas cause de cette fille, après tout, ce n'était que pour l'oublier lui... Mais le voir l'embrasser comme ça... On pleurait tous les deux.



TaecYeon:-Hyung, je l'aurais pas fait!! Je, je t'aime hyung....



Sa voix a éclatée. Vous savez lorsque vous pleurez, vous hoquetez, vous avez du mal à respirer et à articuler. C'est ça. Ça qui nous arrive.
Mes sanglots redoublent. Il m'aime? Depuis combien de temps?



Junsu:-Ça fait longtemps?



TaecYeon:- hein?



Junsu:-Que tu m'aimes!!



TaecYeon:- Ça fait quelques mois...



Junsu:-BABO!!!!! Tu ne pouvais pas m'en parler???



Sur ces mots, j'embrasse celui qui a toujours été le seul pour moi.
Au début choqué, il prend vite l'initiative d'aller explorer l'intérieur de ma bouche.
Toujours à genoux, je m’assois sur lui à califourchon. Il m'agrippe fermement, comme s'il avait peur que je m'évapore. On s'arrête de s'embrasser et on se sourit. Je le relève à l'aide de ma main et le tire vers moi pour gouter à nouveau à ses lèvres. Je me retrouve alors prit dans une étreinte. J'en profite pour lui glisser, à l'oreille:



Junsu:-Suis moi~



Sous ce murmure, je le sens frissonner. Il me regarde en me questionnant du regard, et pour seule et unique réponse je l'embrasse et lui sourit.


Je l'entraine alors, je me retourne de temps en temps quand j'estime que j'ai besoin de l'embrasser.
On arrive enfin à ma destination. Il me regarde les yeux grands ouverts, en entrouvrant sa bouche. J'en profite pour y glisser ma langue. Après ce baisé, je me rends à l'intérieur seul, et ressort avec une clé, arrivé devant le chambre du motel, à peine j'ai ouvert la porte, que la personne que j'aime, qui se trouvait dos à moi, m'enlaçe, il me fait entrer, il ferme la porte et me colle sur celle-ci. Je sens alors sa langue et son souffle contre le bas de ma mâchoire, puis dans ma nuque.
Il commence à enlever ma veste, je me retourne pour l'aider puis passe mes bras autour de son cou, je sens ses mains glisser sur mes épaule, puis sur mes reins pour enfin se placer en dessous de mes fesses. Je comprends le message et saute. Mes jambes entrelacent ses hanche, mes bras sont toujours autour de son cou et mes mains logées dans ses cheveux, lui tirant à chaque fois qu'il touchait un point sensible. Toujours collé à la porte, il appuie un coup plus fort pour faire toucher nos excitations. Ce qui nous fait gémir de frustration.
Tu te décides enfin à me décoller de la porte pour me porter et me poser sur le lit. Une fois sur celui-ci, tu t'assis à califourchon sur moi et enlèves ton T-shirt. Tu te rabaisses pour m'embrasser mais je t'entends grogner. Tu te relèves et m'enlèves à mon tour mon t-shirt. Je t'embrasse les tempes, alors que toi, tu m'embrasses le cou. Je sens tes mains glisser le long de mon corps, ce qui me fait frissonner. Tu souris, fier de l'effet que tu me fais. Tu entreprends de déboutonner  mon jean. Tu le fais glisser le long de mes jambes suivit de près par mon boxer. Tu descends le long de mon corps, m'embrassant partout. Lorsque tu arrives au même niveau que mon excitation, ton souffle dessus me fait gémir. Je sens tes doigts la survoler, je me cambre d'anticipation, mais rien, je ne sens rien.
Je rabaisse mon dos et me met sur les coudes. Tu me regardes. Je m'apprête à te dire, que si tu ne le sens pas, tu n'as pas à le faire, mais tu me souris avant et me dis « Je t'aime vraiment, Junsu », juste après tu prends mon sexe en entier dans  ta bouche. Je me noie dans le plaisir.
Une fois ta gâterie finie, tu viens directement m'embrasser, me faisant gouter l'immense plaisir que tu m'as offert il y a quelque seconde. Tu commences à enlever ton jean et ton boxer à ton tour, il ne m'en faut pas plus pour être de nouveau excité. Tu le vois et souris. Tu te rallonges sur moi, mais je te  fais rouler, on atterrit par terre dans un fou rire. Je reprends vite mon sérieux et commences à descendre, et, comme tu m'as fait je m'arrête au moment où je vais te faire jouir de plaisir. Tu me regardes à ton tour et je te lâche un « Moi aussi, je t'aime vraiment! » avant de te faire crier mon prénom.
Au bout de quelques minutes, tu perds le peu de patience qu'il te reste, tu remontes, à regret, et m'embrasses avant de me relever et de me remonter sur le lit, tu te mets au-dessus de moi, t'appuyant sur tes coudes pour ne pas m'écraser, puis ta main retire quelques mèches de mon visage en sueur, tu m'embrasses sur le front, en dessous de l'œil, sur le nez et sur ma joue puis tu plantes ton regard dans le mien. Tu as peur. Peur de me faire mal. Je te souris et t'embrasse pour te montrer que je suis prêt. Tu me pénètres. Je crie de douleur et tu t'arrêtes directement. Tu cherches un moyen de me faire oublier ma douleur, mais elle passe vite, je te fais un sourire, tu comprends et m'embrasses avant de reprendre. Une fois totalement en moi, tu stop tout mouvement. La douleur est presque insoutenable. Tu le vois et caresses tous mes points sensibles. Une fois que je suis habitué à la douleur, tu commences à bouger.
 Toi qui es pourtant si tendre, tes coups de hanches sont violents, laissant des marques sur mes fesses. Je crie de plaisir. Une larme de plaisir coule le long de ma joue. Tu t'en aperçois et tu t'arrêtes. Je te regarde, ton regard est inquiet

TaecYeon:-Je... Junsu, tu... veux que.... j'ar...rête? Tu... as.. m...al?

J'étais à bout de souffle, je voulais que tu continues, mais je n'arrivais plus à parler. Pour te faire comprendre je me tords sous toi, essayant de chercher à sentir ta masse imposante en moi. Tu comprends, mais tu sors de moi, tu me retournes sur le ventre et me pénètres à nouveau. Tu commences directement avec des coups violents, rapide, cherchant toujours plus à être prêt de moi. Mes bras sont étendus devant moi, et mes mains agrippent le coussin. Ta tête est dans mon cou. Tout ton torse est sur mon dos et tes mains agrippent fermement mes hanches. Mes fesses sont relevées, ce qui évite à mon membre douloureux de frotter contre le matelas du lit, qui s'est mis à bouger sous tes coups de hanches puissants. Lorsque tu en donnes un plus puissant, ton membre vient frapper sans crier gare ma prostate. Ce coup me fit crier toujours plus de plaisir, et s'est en sentant ton sourire dans mon cou que tu gardes cet angle pour toucher toujours plus mon point sensible, pas trop fort, pour ne pas venir tout de suite.

TaecYeon:-A...lors? C'est... i...ci? Tu .. ai...mes ça??

Je ne pus répondre que par un hurlement de plaisir lorsque tu as touché de nouveau ma prostate d'une force inimaginable. Tu sentais la fin approcher alors tu empoignes mon membre et fait des vas et viens en synchronisation avec tes coups. Il n'a fallu que quelques coups de poignet pour que je ne vienne dans ta main, dans un râle puissant. Je serre mes muscles autour de ton érection, tu grognes de satisfaction. Quelques coups de plus pour que tu te vide à ton tour en moi. Tu te retires de moi et te laisses glisser sur le côté.

Je colle mon front au tiens. On se regarde et on est partit dans un fou rire. La fatigue nous emporte vite, et c'est dans les bras l'un de l'autre qu'on s'endort. J'ai cru t'entendre dire, juste avant de m'endormir « Je t'ai toujours aimé, Junsu »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site